18-11 : Lagor => 20 ans du Service Infirmier de soins à domicile

Le SSIAD du Bassin de Lacq
a fêté l’anniversaire de ses 20 ans.

Qu’est-ce qu’un SSIAD ? C’est une association dont le personnel dispense aux personnes âgées ou handicapées, sur prescription médicale, des soins quotidiens qui contribuent à leur maintien à domicile. Ses interventions sont prises en charge par l’Assurance maladie.

Pour ses vingt ans, l’association avait réuni plus de deux cent personnes pour une cérémonie à plusieurs étapes :


 
1. Intervention émue de Jacqueline DUBREUIL (Présidente) et de Emile BARZU (Secrétaire) revenant sur la mission du SSIAD et la difficile histoire de sa création de 1989 où a jailli l’idée comme une évidence, à 1997 où il a enfin pu prendre en charge ses premiers patients.
Il emploie à l’heure actuelle seize salariés et prodigue des soins à cinquante-cinq personnes.
À un moment où les besoins s’accroissent, le service aborde une nouvelle période d’incertitudes, dans un contexte de restrictions budgétaires et de regroupements où le bénévolat se réduit, il convient de réfléchir au devenir des petits services agissant dans des structures associatives. Le SSIAD dans cette optique est déjà entré dans un Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale (GCSMS).

Autour de ce thème fédérateur, cette soirée a su rassembler de nombreux représentants des structures médico-sociales et sanitaires environnantes (EHPAD, SSIAD, MAIA, centre hospitalier, etc.) ainsi que de nombreux professionnels de santé libéraux.

 
En dehors des Maires et conseillers municipaux, trois politiques de poids étaient présents : Le Député David HABIB, les Conseillers départementaux Yves SALANAVE PEHE,  Nadine LAMBERT et Isabelle ANTIER.
 
Yves SALANAVE PEHE
 a salué le travail des administrateurs du SSIAD et des conseils municipaux qui ont réussi malgré les difficultés, à mettre en place cette structure. Il a souligné qu’on peut se demander ce que seraient devenus les actuels bénéficiaires s’ils n’avaient pas eu cette audace.
 
David HABIB a convenu qu’il fallait applaudir Jacqueline DUBREUIL et son conseil d’administration qui ont su être exigeants et positifs et ainsi gagner la confiance des médecins qui craignaient une concurrence et celle des politiques locaux qui, plus axés sur l’économique que sur le social, n’avaient pas compris spontanément les enjeux.
--------------------
2.  Un Court métrage a ensuite montré le personnel de SSIAD au travail auprès de ses utilisateurs, mis en évidence l’énorme dimension humaine du travail réalisé et la façon dont usagers et intervenants apprécient d’avoir le temps de construire une relation.
-------------------
 
  


 
3.  Remise de cadeaux au personnel par les élus et hommage des aides-soignantes à leur Directeur Michel ALZUYET
 
-------------------

 
4. Conférence-débat « Réactiver les solidarités familiales dans le soutien à domicile ».
Avec brio et beaucoup d’humour, le sociologue Michel BILLE a bousculé la famille en montrant combien le concept était mouvant au fil des siècles. Il a démonté avec minutie et esprit les mécanismes qui après la dernière guerre ont profondément modifié les relations familiales. Il a débouché sur l’idée qu’aujourd’hui les liens familiaux ne sont plus nécessairement liés au nom ou au sang mais aussi au choix. il nous a conduits à imaginer que compte tenu des contraintes liées à l’organisation actuelle de la société, il nous faudra apprendre à passer des solidarités familiales aux solidarités « familières ».

Lors du débat qui a suivi, il a été réaffirmé qu’il y avait besoin de politiques publiques ambitieuses pour éviter la mainmise des sociétés à but lucratif dans le domaine de l’humain qui s’en accommode mal.
--------------------
 



 










































5. Un buffet a ensuite réuni les participants autour des tables pour continuer à échanger sur le sujet au rythme de musiques brésiliennes

Publié le