08-09 : Muret => Pèlerinage au sanctuaire rénové

 

Les orages annoncés ne sont pas venus perturber le pèlerinage annuel sur le site de Notre Dame de Muret et donc à 18h30, le 08 septembre 2018, fête de la Nativité de la Vierge Marie,  l'Abbé LAHON a pu célébrer l'office religieux. Après avoir remercié Monsieur le Maire de Viellenave de Navarenx pour le don de l'autel et sa présence à la cérémonie, remercié l'entreprise Adélino MARTIN-MARQUES pour l'installation et mise en place gratuite de l'autel sur le site, également, remercié tous les bénévoles d'avoir repeint l'édifice, ainsi que le village de Mont pour l'entretien du sanctuaire de Muret et enfin excusé Monsieur le Maire de Maslacq qui ne pouvait être présent, Monsieur le Curé à dit la messe devant une assemblée recueillie pour les circonstances. 
 

Explications sur la provenance du nouvel autel de pierre

 

Avant que ne commence la cérémonie, Monsieur Jean-Pierre BRISSET (Bidache), contacté pour savoir s'il pouvait apporter quelques renseignements sur l'autel nouvellement acquis, n'a pas mis plus de vingt-quatre heures pour trouver la provenance de l'autel en pierre et comment le Sanctuaire de Muret en avait hérité. Tout commence avec l'Abbé Arnaud COURTELARRE qui fonde en 1944 le Centre de rééducation de Cambo, dont le but est la rééducation des tuberculeux. Il offre, ainsi, aux jeunes qui sortent du sanatorium, une formation professionnelle de relieur, cordonnier, comptable, couturier, etc... En achetant un domaine construit en 1923, appelé La Bergerie, il arrive à concrétiser ses projets et le rebaptise en Arditeya. Au fil du temps, ce Centre subit plusieurs transformations et agrandissements. Le 28 septembre 1971, l'Abbé inaugure un nouveau pavillon réservé aux prêtres, et équipé d'une chapelle dédiée à Saint Joseph. Il décédera le 02 janvier 1994 et est enterré à Arditeya sous l'autel de la célèbre ''chapelle aux icônes''. En 1993, les prêtres sont transférés dans un nouveau pavillon COURTELARRE qui porte son nom.

Occasionnellement, c'est dans la chapelle Saint Joseph que les prêtres âgés, handicapés ou malades, célèbrent l'eucharistie. Cette dernière est équipée, depuis 1971, de l'autel de pierre dont il est question. Le temps passant, cet autel ne pouvait correspondre aux besoins des prêtres vieillissants ou handicapés et il fallait trouver un autel plus mobile permettant aux prêtres sur fauteuils roulants de dire la messe. C'est pourquoi l'autel de pierre fut mis de côté et ceci pendant deux ou trois ans. Il y a donc de fortes chances que l'Abbé Jean-Louis PECOÏTZ, prêtre à Maslacq et qui avait du quitter notre paroisse précipitamment, suite à une hémiplégie, pour être soigné et finir va vie à Arditeya, ait, lui aussi, célébré l'eucharistie sur l'autel.

L'abbé DUNATE, alors prêtre de Navarrenx, entend parler de cet autel et avec l'aide de ses neveux, dont l'un est le directeur du Centre Arditeya, le récupère en 2012 et l'emmène à Viellenave de Navarrenx, avec l'intention de le placer en son église. Mais l'église de ce village fait l'objet de travaux, et ledit autel occupe une trop grande place pour y être installé. Ne sachant qu'en faire, après concertations entre prêtres du diocèse, l'Abbé Bertrand LABORDE, prêtre de notre paroisse Saint Jean-Baptiste des Rivières, à ce moment là, soumet l'idée de placer l'autel au sanctuaire de Notre Dame de Muret, où désormais, toute personne peut admirer cette belle pierre ciselée en son bord, avec une croix basque qui caractérise bien sa provenance. 



  

Publié le