La Maison d'Abbadie

Une ancienne abbaye laïque

A six kilomètres d'Orthez, le village de Maslacq est situé sur la rive gauche du gave de Pau, au débouché d'un pont récent, en face d'Argagnon.
Il est le siège d'une ancienne abbaye laïque, vassale du vicomte de Béarn et d'une ancienne église, construite au XIV° siècle par Gaston Phoebus.En 1569, cette dernière est quasiment démolie.
Reconstruite en partie au début du XVII° siècle, son clocher est mis en place au XIX° siècle.

 

La voie du Puy

L'agglomération est traversée par la route d'Orthez a Monein et l'ancienne voie du Puy-en-Velay des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle.
 

Un nom qui évolue

Le bourg Marzlag est mentionne vers 1110.
Depuis, I‘orthographe du lieu a varié :
Marslag/Marslags/Mazlag dans le Catulaire de Lucq-de-Béarn, Maslach, Maçlag, Mazlag, Maslac en Larbag en 1298 dans la Charte de Béarn, Maslac dans Ie dénombrement de 1385 (64 feux), Maslac, chez les notaires de Castetner et enfin, Cassini impose Maslacq à la fin du XVII° siècle.

Tous s’accordent sur  l’origine latine du patronyme, voulant dire maison ou, domaine de Marsilius ou Marsulus !

 

Bertrand d'Abbadie

Au début du XVI° siècle, Bertrand d'Abbadie est I'abbé laïque de Maslacq.
Avocat général du roi de Navarre il épouse, Ie 9 novembre 1531, Jeanne de Florence qui lui apporte la seigneurie de Baleix. 
Ils ont sept fils et trois filles.
L'ainé décède en 1573 et Ie fils de celui-ci meurt jeune.
Le second, Pes ou Pierre d'Abbadie meurt sans postérité, laissant Ie troisième fils de Bertrand d'Abbadie, Gassiot, alias Gratian d'Abbadie, héritier de la maison abbatiale de Maslacq.


La maison  d' Abbadie de Maslacq devait ressembler à ceci :
"Enceinte de murailles, dans l'enclos de laquelle il ya granges, pressoirs, chais, greniers, pigeonniers, jardin, verger, écuries, un puits et une chapelle avec un grand portail qui ferme le tout à clef, l'abbaye est située dans le lieu de Maslacq. Son possesseur est abbé séculier de la paroisse et y possède la dime, des terres nobles droits de fief et d'autres droits encore".