19-03 : Sud Ouest => Chenilles processionnaires

Attention aux chenilles processionnaires du pin


Un mois de février très doux a déclenché les premières descentes massives de chenilles processionnaires du pin.

Ces animaux sont dangereux pour les personnes allergiques et pour les animaux domestiques (chiens et chats en particulier dont ils peuvent provoquer la nécrose de la langue). 

Suivez les conseils de France chenilles :
 

J'ai été en contact avec des poils urticants ou des chenilles, que dois-je faire ?
 
Ôter tous les vêtements et les manipuler avec des gants. 
Les vêtements seront lavés à température la plus élevée possible et séchés au séchoir.
Laver la peau abondamment à l'eau et au savon.
Brosser soigneusement les cheveux si nécessaire.
Les antihistaminiques peuvent soulager les démangeaisons. 
Consultez un médecin en cas de forte éruption cutanée.
 
 
J'ai une procession dans mon jardin, que faut-il faire ?
 
Il faut savoir que les chenilles lâchent massivement leurs poils urticants si elles sont stressées.
Ne pas les approcher, les laisser s'enterrer pour qu'elles emmènent leurs poils urticants sous terre.
Eviter de laisser les enfants jouer dans l 'herbe.
Eviter de tondre la pelouse, il est préférable d'attendre quelques semaines, que la pluie et les arrosages entraînent les poils dans le sol et qu'ils s'y dégradent.
 
 
Mon chien a touché une chenille, que faut-il faire ?
 
C'est le principal risque pour nos animaux de compagnie.
Surveillez le fréquemment, si il se met à hyper saliver,  à ouvrir mécaniquement la bouche ou à vomir, emmenez le d'urgence chez le vétérinaire, pour qu'il lui administre un traitement (corticoïde et anti-inflammatoire) pour diminuer le risque de nécrose de la langue.
 
 
J'ai des nids vides dans mon arbre, dois-je les faire enlever ?
 
Même une fois le risque des processions passé, les nids vides contiennent beaucoup  de poils urticants.
Au cour de l'été, le nid va progressivement se dégrader, et il diffusera des poils urticants dans l'environnement immédiat de l'arbre.
Il est donc préférable de faire « dépolluer » l'arbre, en retirant le plus de nid possible.


 

Publié le