18-07: CCLO => Tri sélectif bons résultat, encore des progrès

Tri des déchets : De réels effort
mais une importante marge de progression

Dans la gestion de leurs déchets, les habitants du territoire font globalement des progrès, qui ont abouti à réduire de 560 à 519 Kg les ordures ménagères produites par tête entre 2015 et 2018. Cette  chute significative est liée aux efforts consentis par les habitants pour alléger les bacs d’ordures ménagères. aussi bien en triant mieux qu'en augmentant la part du compostage individuel.

 « Nous récoltons les fruits de notre travail assidu. Il faut voir d’où l’on vient ! »,
estime le président Jacques CASSIAU HAURIE.
 
Pour la CCLO, il faut maintenir cette progression, dans le domaine des déchets, les réglementations évoluent et nécessitent d’aller rapidement beaucoup plus loin. 
 
«La CCLO est en avance par rapport au département et à la moyenne nationale mais la loi sur la transition énergétique arrive ... Il va falloir encore accélérer »
constate le Vice-Président en charge du service, Alain BOUCHECAREILH.
 
Pour atteindre l’objectif fixé par les textes - une réduction de 10 % des déchets ménagers entre 2010 et 2020 est nécessaire,
Il reste 32 Kg à gagner par habitant d'ici 2020.
L’objectif est de passer sous les 487 Kg annuels par habitant.

Malgré les efforts déjà consentis, les marges de progression restent importantes.
C'est sur la précision des gestes de tri effectués qu'il va falloir progresser « Il y a encore beaucoup de fausses 
ordures ménagères » 

Selon l’enquête réalisée par les services intercommunaux, les bacs vert contiennent
  • 35 % d’emballages environ - cartons, verre, plastique… qui sont de ce fait sont incinérés plutôt que recyclés.
  • 18 % de textiles, qui auraient pu trouver une seconde vie.
Au total, 3 219 tonnes de déchets recyclables ont été jetées par erreur en 2018 parmi les ordures ménagères.
 
A cela s'ajoute que dans le bac jaune des recyclables,
beaucoup d'erreurs pourraient être évitées.
«Au centre de tri de Sévignacq, 511 tonnes de refus de tri ont ainsi été recensées l’an dernier (16 % du tonnage récolté) finalement non valorisé. « Ce sont souvent des gestes faciles à corriger : des bouteilles pleines, des emballages  déposés emballés dans des sacs poubelle, ou imbriqués les uns dans les autres… »,
note VéroniqueLAHOUN, responsable du service déchets.
 
Si le centre de tri accepte tous les emballages sans distinction depuis 2016 - du pot de yaourt avec son opercule aux blisters de packs de bouteilles d’eau - le système de tri optique utilisé par Valor Béarn a cependant  besoin d’un minimum d’aide en amont, dans les foyers. 
  • Les emballages n’ont pas besoin d’être rincés, mais simplement vidés,
  • Ils doivent pouvoir être facilement séparés par le dispositif de tri automatisé d'où la nécessité de respecter à la lettre la règle du vrac. ne jamais  regrouper dans des sacs poubelles les déchets du bac jaune.
Les meilleurs déchets étant ceux qui ne sont pas produits, la CCLO prépare un plan local de prévention des déchets ménagers qui ira du développement du compostage à des actions de sensibilisation,
Si les statistiques de l’élimination des déchets sur le territoire intercommunal témoignent des efforts de tri consentis par les habitants ces dernières années, l’amélioration des gestes et la réduction des volumes produits laissent encore une forte marge de progression.
 

Publié le