23-03 : Orthez => Après la pédagogie, le tour de vis

Après le dispositif volontairement très visible et statique aux grands carrefours des derniers jours, les militaires de la compagnie d’Orthez vont tendre vers un déploiement plus mobile pour « aller en profondeur dans le contrôle de zone ».
© A.R.
Une application stricte des règles
 
Après trois premières journées de relative tolérance dans le contrôle des attestations dérogatoires de déplacement afin d’installer le confinement dans les esprits, les gendarmes de la compagnie d’Orthez s’en tiennent désormais comme leurs collègues partout en France à une lecture stricte des règles.

Depuis mardi, les gendarmes de la compagnie d’Orthez avaient fait preuve d’une relative tolérance afin de permettre aux rigueurs des règles de confinement de pénétrer dans les esprits. Mais désormais, tout habitant surpris sans un motif autorisé de sortie s’exposera bien à une amende de 135 €, majorée à 375 € si d’aventure elle n’est pas réglée dans les 45 jours après l’émission de la contravention.

Soyons citoyens, respectons les règles

Lire l'article de  

Publié le