30-07 : Maslacq => Cloches de l'église

La grosse cloche avec son mécanisme de balancier et marteau pèse 810 Kg

Cloches de l'église : Essais
 
Ces jours-ci vous avez pu entendre sonner les cloches de l'église hors des périodes d'angélus et sans lien avec des sonneries d'horloge ou l'annonce d' offices religieux. Certains ont pu s'en étonner.

Nous avons été alertés sur la fragilité du beffroi par l'entreprise Bodet qui avait en charge le réglage et l'entretien des cloches. Ce beffroi dans la chambre des cloches est ancien et éprouvé par les mouvements d'oscillation des cloches très pesantes, lorsqu'elles sonnent à la  volée.

Deux moteurs, sur chaque cloche permettent
  • D'activer chacune d'elle en les balançant  (à la volée) c'est alors le battant qui émet un son fort et long en heurtant les cloches
  • ​Ou de les faire tinter sans qu'elles bougent, en les heurtant à l'aide d'un marteau (son plus sec, plus court et moins intense).
Si l'on souhaite continuer à lancer les cloches à la volée, des travaux lourds devront intervenir sur le beffroi pour le solidifier.

La nouvelle entreprise qui va prendre en charge la gestion des cloches, (Société Laumaillé)
 nous propose une solution plus économique qui consisterait à ne plus utiliser la volée mais à en imiter le son par la frappe des marteaux.

Des essais interviennent pour :
  • Vérifier que le changement du relais du moteur de la grande cloche (qui est défectueux) permet de la remettre en activité sans changer le moteur.
  • Voir si l'angélus sonné avec la frappe d'un marteau sur les deux cloches peut se rapprocher du son émis à la volée.
La grande cloche va reprendre du service pour sonner les heures, car le tintement des heures a été transféré temporairement sur la petite cloche, en attendant la réparation. Nos consignes concernant l'arrêt de la sonnerie des heures la nuit pendant la période estivale vont être communiquées.
 

Publié le