16-10 : Journée antigaspi

Entête de présentation CCLO
16 octobre 2020 journée nationale
de lutte contre le gaspillage alimentaire,
 
Elle a pour objectif de nous encourager à réduire le gaspillage dans nos foyers.
 
Le saviez-vous ? :
  • 20 kg d’aliments sont jetés par an et par personne.
  •   7 kg d’aliments sont jetés chaque année sans avoir été consommés.
  • Le coût du gaspillage en France est estimé entre 100€ et 160€ par an et par personne.
  • Environ 1/3 des aliments dans le monde est perdu tau long de la chaîne alimentaire.
Que faire pour réduire nos déchets alimentaires ?
  • Etablir une liste des menus à venir (de la semaine, du mois…).
  • Acheter juste ce dont on a besoin.
  • Conserver correctement les aliments
    • Bien ranger son frigo (voir l'image en fin d'article).
    • Ne pas hésiter à surgeler quand on a trop cuisiné
  • Ajuster les proportions 
  • Cuisiner les restes.
Décryptons les dates de péremption et faisons preuve de bon sens
  • « A consommer jusqu’au » : Date Limite de Consommation (DLC) = Ne pas dépasser la date, (Risque pour la santé). Elle est indiquée sur les produits alimentaires périssables et emballés : Viandes déjà découpées, charcuteries, plats cuisinés réfrigérés, yaourts...
    Cette date est fixée par le fabricant, sauf pour quelques produits pour lesquels la réglementation sanitaire s'impose.
    Pour les viandes fraîches de type steak haché, si la cuisson est suffisante, les bactéries qui ont pu éventuellement se multiplier vont être détruites au moment de la cuisson. Si l'on fait attention de bien cuire la viande et si l'aspect et l'odeur semblent normales, on peut éventuellement manger une viande dont la DLC est dépassée de quelques jours. Mais en restant vigilant.
    Une exception : Les yaourts
    Une Date Limite de Consommation figure sur les emballages des yaourts, mais contrairement à certains autres produits, on peut quand même les manger sans risques, même après leur DLC. En effet, le yaourt est un produit fermenté qui contient des micro-organismes qui produisent de l'acide lactique. Cet acide est un inhibiteur des agents pathogènes potentiels, qu'il détruit. De plus, les industriels utilisent  généralement du lait pasteurisé, le risque est donc encore moindre. Attention cependant donc aux yaourts au lait cru, ainsi qu'à certains yaourts aux morceaux de fruits qui sont plus dangereux une fois la DLC passée.

     
  • « A consommer de préférence avant le »La Date de Durabilité Minimale (DDM) est une date indicative. Une fois la date dépassée, le produit peut perdre de ses qualités gustatives ou nutritives (baisse de la teneur en vitamines par exemple), mais n'est pas dangereux pour la santé. C'est le cas par exemple des produits secs, stérilisés, ou déshydratés (café, lait, jus de fruits, gâteaux secs, boîtes de conserve...).
    Boîtes de conserves 
    vous pouvez consommer vos boîtes de conserve longtemps après la Date de Durabilité Minimale (DDM) figurant sur l'emballage. Il faut vérifier qu'elles n'ont pas un aspect bombé ou inhabituel, qui pourrait indiquer une éventuelle prolifération de bactéries pathogènes et donc un risque pour la santé. De même si vous constatez un trou ou une fuite sur la boîte.
  • Un cas à part : Les œufs Petite subtilité pour les œufs : La réglementation ne prévoit ni DLC, ni DDM mais une "Date de Consommation Recommandée" (DCR) de 28 jours après la ponte, même règle pour tous les producteurs. Normalement, on ne trouve en magasin que des œufs ayant été pondus dans les 21 jours précédents la date du jour.
    Si vous avez le moindre doute, vous pouvez vérifier avec une petite astuce : Plongez votre œuf dans un bol d'eau froide. S'il reste tout au fond, c'est qu'il est encore frais. S'il remonte légèrement, vous pouvez éventuellement le consommer cuit et non à la coque, mais en étant prudentS'il flotte en surface, ne le mangez pas. Soyez donc vigilants.
 
Retrouvez ci-dessous l'infographie du Ministère de l’agriculture sur le rangement du frigo
 

Publié le