19-11 : La CCLO avec vous au quotidien [Publi-info]

La CCLO tournée vers l'avenir
 
Territoire majeur du département des Pyrénées-Atlantiques de par sa taille, son histoire, ses activités économiques, la Communauté de communes de Lacq-Orthez (CCLO) s’étire de la frontière landaise aux coteaux de Monein et s’étend d’ouest en est, du Béarn des gaves jusqu’aux limites de l’agglomération paloise. Sa riche histoire rappelle le temps où Orthez était la capitale de Gaston Fébus mais aussi, il y a plus de 60 ans, la création de la ville "nouvelle" de Mourenx pour loger les salariés venus par milliers, de toute l’Europe et au- delà, pour travailler à la construction du complexe de Lacq. Aujourd’hui le bassin de Lacq est reconnu pour être un vivier d’industries et d’entreprises internationales qui rayonne dans le monde entier.
 
La CCLO investit pour l’avenir
Labellisé Territoire d’industrie, au sein d’un vaste espace interrégional reliant Lacq, Pau et Tarbes, le bassin de Lacq est l’un des premiers pôles français dédiés à la chimie fine et aux matériaux innovants. C’est aussi une terre de vignobles et un territoire à l’attractivité culturelle et touristique indéniable, grâce à des équipements de qualité gérés par la communauté. Le lac d’Orthez-Biron en est un bel exemple avec sa base de loisirs, tout comme les 650 km de chemins de randonnées pédestres et de VTT. Côté culture le centre culturel intercommunal – le MI[X] – situé à Mourenx, regroupe une médiathèque, une cyberbase, un cinéma, une galerie d’art contemporain, une compagnie de théâtre et le centre de vulgarisation des sciences Lacq Odyssée. Lors des dernières élections municipales, les maires du territoire de la CCLO ont été renouvelés à 30%. « J’ai souhaité réunir tous les maires et élus communautaires lors d’un séminaire d’intégration qui a permis à chacun de comprendre le fonctionnement de la CCLO et d’en connaître les différentes compétences : petite enfance, environnement et déchets, aide aux devoirs, urbanisme, voirie, espaces verts, éclairage public, administration générale, lecture publique… car nos missions de service public sont nombreuses » confie Patrice Laurent, président de la collectivité, élu en juillet. Il lui a semblé important de donner également ces informations aux citoyens et usagers, qui parfois connaissent trop peu ces compétences. C’est pourquoi un magazine hors-série présentant celles-ci, est distribué dans chaque boîte aux lettres des 61 communes du territoire. Avec l’ensemble de sa nouvelle équipe, motivée et investie, Patrice Laurent entend poursuivre le développement du territoire engagé sous la précédente mandature. Avec un verdissement des activités industrielles, le bassin de Lacq est déjà tourné vers un modèle de développement durable, vertueux et respectueux de l’environnement. « Ce que nous avons engagé avec Jacques Cassiau-Haurie, l’ancien président de la CCLO, sur la zone de Pardies, Mourenx, Noguères, Bésingrand, c’est une sortie du fossile pour aller sur des énergies renouvelables ou décarbonées.
 
Premier territoire économique du département
Notre ambition est de rester une collectivité d’investissements et de soutien à l’emploi car pour développer un territoire, il faut de l’emploi, notamment pour les jeunes. C’est un enjeu majeur pour nous. Nos actions dans le domaine de l’industrie, du commerce, de l’artisanat mais aussi des start-up ou de nos pépinières d’entreprises portent déjà leurs fruits ». Avec le pôle développement économique, la CCLO accompagne et soutient les porteurs de projets et les chefs d’entreprises. Entre le foncier dont elle dispose, la formation de haut niveau et un écosystème avec de forts liens entre le monde de la recherche – public et privé – et le monde de l’entreprise, la CCLO a tous les atouts pour accueillir de nouvelles entreprises. La collectivité apporte également une aide aux commerçants et artisans du territoire. « En cette période de crise sanitaire et grâce au Fonds régional de proximité et de solidarité, plusieurs entreprises ont pu bénéficier d’un prêt à taux zéro allant de 5000 à 15000 €. Nous avons prolongé le dispositif jusqu’à fin décembre » précise Patrice Laurent. « Pour rester une collectivité d’investissements nous allons devoir compenser la baisse des dotations de l’État d’une part et la hausse significative de la contribution de solidarité d’autre part ». En effet, pour développer un territoire, il faut soutenir ses villes et villages dans leurs équipements et dans leurs offres de commerces et de services. La collectivité aidera les communes dans leurs projets structurants, comme rouvrir le commerce qui a fermé ou créer des lieux de vie. « Nous voulons consolider le lien entre la collectivité et les usagers, ce lien qu’est le service public ».
 
 
Informations
Rond-Point des Chênes à Mourenx
Tél. 05 59 60 03 46
contact@cc-lacqorthez.fr
www.cclacqorthez.fr
@CClacqorthez
 
 
Les chiffres
61 communes
55 000 habitants 750km²
96 élu(e)s communautaires
400 agents

Publié le