11-01 : Orthez Plateforme gratuite de vente en ligne

Une place de marché virtuelle gratuite
 
 initiative, se distinguant par sa dimension solidaire et sa gratuité.
 
Fédérer pour être mieux référencé
  • Sous l’égide de la société Inovesign, de la pépinière d’entreprises de Biron, un collectif de cinq entrepreneurs locaux a lancé fin novembre « Au bon marchand », une salle de marché virtuelle dédiée aux professionnels de Nouvelle Aquitaine. Il s'agit de soutenir les marques locales en leur donnant la possibilité de s'implanter sur la toile, tout en répondant au désir d’une partie des consom mateurs d’acheter local et de se détourner des GAFA.
 
  • "C’est  un annuaire pour les artisans qui n’ont pas de produits à vendre, mais aussi un outil pour regrouper les professionnels qui souhaitent vendre leurs produits en ligne et  n'ont pas de site vitrine », résume Melissa GEFFARD, fondatrice d’Inovesign. Leur proposer la même chose que s’ils avaient leur propre outil e-commerce, en se regroupant sur une plateforme régionale pour être plus visible. 
 
« Sur Au bon marchand, chaque commerçant à sa propre vitrine, sur laquelle faire sa pub », ajoute-elle. « De là, il peut ensuite renvoyer vers son propre site s’il existe, une page Facebook, une adresse mail…C’est comme si on leur proposait un site vitrine gratuit ! On ne prend pas de commission et on se charge de la communication. À chaque nouvelle inscription, on fait de la pub sur le site, les réseaux sociaux. »
 
Développement de services : Au bon marchand propose 
  • Un bon référencement,
  • Des outils destinés à favoriser l’activité de ses usagers.
    • La possibilité de synchroniser Au bon marchand avec d’autres services de gestion de stocks pour éviter le pénible recensement de l’ensemble des produits sur la plateforme.
    • Un outil « clique et collecte »
    • Etc...
Inscriptions ouvertes
Avec la gratuité, les développeurs espèrent constituer un catalogue de professionnels important, et la clientèle qui va avec. Nantie de ce poids, Inovesign prévoit ensuite "d’entrer en contact avec des collectivités, des Chambres de Commerce et d’Industrie pour établir des partenariats » 
 

Publié le