13-01 : CCLO => Lenga bearnesa

[Langue béarnaise / lenga bearnesa ]

 
La CCLO est engagée dans la valorisation de la langue béarnaise.
Aujourd’hui, 51 communes comme c'est le cas de Maslacq, affichent des panneaux en français et en béarnais.


Engagée dans la promotion de la langue béarnaise, gasconne et occitane, la communauté de communes de Lacq-Orthez (CCLO) vient d’achever la pose de panneaux de signalisation bilingue aux entrées des communes du territoire. Cette valorisation visible et concrète de la langue régionale, encore peu fréquente en Béarn, s’accompagne d’actions d’animation et de communication visant à partager les richesses de ce patrimoine vivant.
 
Sur son territoire, la CCLO soutient financièrement les associations qui oeuvrent pour la promotion de la langue régionale.
 
Depuis 2015, la collectivité les a réunies à plusieurs reprises pour échanger sur les projets à mener localement dans le cadre d’Iniciativa. Lors de leur dernière réunion, le 12 février 2020, des actions ont ainsi été proposées dans le prolongement de l’installation de la signalisation bilingue. Des explications concernant l’étymologie des noms des communes pourront par exemple être communiquées aux communes et dans les écoles du territoire. Une conférence tout public est également envisagée.
 
Inscrite et financée dans le cadre d’Iniciativa, l’installation de cette signalisation bilingue est une mesure phare qui vient concrétiser l’engagement de la CCLO. Mais depuis 2014 déjà, le béarnais est intégré dans ses supports de communication institutionnelle, à l’image des voeux annuels. Ces mises à l’honneur veulent redonner une visibilité à la langue, dans un esprit d’ouverture tourné vers les « béarnophones » comme vers les novices.
 
D’autre part, la CCLO enrichit régulièrement le fonds documentaire bilingue de sa médiathèque du MI[X], et propose des animations au sein du pôle lecture intercommunal
qui réunit toutes les bibliothèques des communes membres.
 

Découvrir le nom des communes en langue béarnaise en cliquant sur chacune d'entre elles

Publié le